FANDOM


Rappel des éléments importants:

  • Employée X ayant diplômé en administration des affaires.
    • Tâches: la planification, résoudre les problèmes des clients et intervenir en cas d’urgence. De plus, responsable de la supervision de plusieurs employés, dont le représentant des relations publiques, Dan Donaldson.
  • Dan Donaldson doublement diplômé en journalisme et en sciences politiques.
    • Tâches: rédiger les communiqués de presse, organiser les rencontres et visites de M.James lors de ses déplacements.
  • Siège social situé à Toronto, mais aucun produit n’y est fabriqué et quasiment aucun service offert.
  • L'essentiel du travail se trouve en Colombie-Britannique, où la majeure partie de la clientèle est concentrée. Travail de l'employée X et Donald est considéré comme peu important selon la perception que projette M. James sur eux. Toutefois, selon eux, leur travail est fondamental pour l’organisation, puisqu'ils représentent bien la région. Sans eux: plus de clientèle donc plus de contrats.
  • Colère de l'employée X de la Colombie Britannique par rapport au salaire qu'elle croit que Helen gagne à Toronto. Après rencontre avec M. James, celui-ci expliqua : «Personne ne dit que c’est juste, mais c’est ce que gagne le personnel à Toronto et c’est ce que vous valez ici.»

Le principal problème est l'absence de moyen de motivation des hauts dirigeants. Il implique l'employée narrateur du texte et Dan Donaldson. Les symptômes:

  • La perception qu'a le narrateur, que l'entreprise pour lequel il travaille, considère leur travail (dans la succursale C-B) comme peu important.
    • La discussion entre le narrateur et Dan Donaldson à propos d'Helen
    • La comparaison de leurs tâches respectives
    • La réflexion de leur salaire
    • La projection ultra-négative qu'ils ont d'Helen basée sur ses compétences interpersonnelles
    • Le désir du narrateur de discuter de son salaire avec M. James
    • L'Attitude de M. James lors de cette discussion
    • La baisse délibérée de la performance du narrateur et son départ Les causes et conséquences
    • Le manque d'attention des dirigeants quant à la motivation de leurs employés
    • Les démissions et la baisse de productivité son les principales conséquences.

En analysant plus en profondeur la problématique de l'employée X, on peut se rendre compte que plusieurs facteurs viennent accentuer le processus de perception de celui-ci. La perception est décrite comme étant un «processus par lequel nous sélectionnons, organisons, interprétons et récupérons l'information que nous transmet notre environnement». Le fait que l'employée X et Dan soient persuadés que leur travail est fondamental provient de la perception qu'ils se font d'eux même dans l'entreprise. La discussion prend un tournant plus intense lorsqu'ils commencent à dénigrer le travail d'Helen et lorsque le salaire devient le sujet central. Le fait de ne pas se sentir valorisé et traité comme ils le devraient accentue l'agent perceptif. Cela s'explique par le fait que l'employée X a un bagage d'expériences passées, il a clairement des attentes, des besoins et des motivations plus élevées quant à son poste actuel et cela a une grande influence sur le processus de perception. Le cadre perceptif est alors déterminé, dans ce cas-ci, par le contexte organisationnel, puisque l'employé X est convaincu que son travail n'est pas proportionnel au niveau de reconnaissance reçue pas son supérieur, au salaire reçu et surtout par le fait qu'il croit qu'il en fait plus que les employés du siège social qui ont de bien meilleures conditions.

Plusieurs théories de la motivation ont un point en commun et peuvent être résumées par le besoin de reconnaissance. Pour Maslow c'est le besoin d'estime qu'il considère comme un besoin d'ordre supérieur. Selon la théorie ERD c'est les besoins de développement. Une théorie fort intéressante; celle bifactorielle qui colle très bien à la situation. Dans la mise en situation, il est clairement dit que le narrateur ne sent pas son travail reconnu à sa juste valeur. Celui-ci veut pallier à cette carence en demandant une augmentation de salaire. Selon la théorie, la rémunération est un facteur d'hygiène et n'aura pour effet que de satisfaire temporairement les besoins de l'employé. Dans les derniers paragraphes du texte, l'employée X avoue qu'elle aurait été satisfait avec seulement de la reconnaissance et de la valorisation. Ceci est en parfaite concordance avec la théorie bifactorielle, car la reconnaissance fait partie de facteurs moteurs ayant un grand impact positif sur la satisfaction au travail. Lorsque nous parlons des facteurs moteurs, cela inclue la réalisation de soi, la reconnaissance, le travail proprement dit, les responsabilités, l’avancement et l’épanouissement, et ils contribuent tous à une meilleure satisfaction au travail. Dans la problématique présentée au cours 4, on peut voir que ces facteurs sont complètement absents et c’est d’ailleurs ce qui pousse l’employée X à démissionner. La baisse de rendement due à une baisse importante de motivation est inévitable dans de telles conditions. Il est primordial pour toute entreprise de valoriser ses employés, de les encourager dans leurs démarches et leur cheminement professionnel afin d’augmenter leur estime de soi. Il faut savoir que le capital humain est primordial pour une entreprise et que sans se capital, elle n’existerait pas.

Le lieu du siège social est un facteur important dans le cadre perceptif puisqu'il est démographiquement situé trop loin du bureau le plus achalandé (Colombie-Britannique). De plus, il n'y a aucune activité commerciale à Toronto et cela explique pourquoi on ne sait pas ce que font les employés du siège social et pourquoi il y a un manque de communication flagrant. L'employé X se convainc de plus en plus que sa condition n'est pas bonne, qu'il ne mérite pas les conditions de travail actuelles et qu'il y a de l'injustice au sein de l'entreprise. De plus, pour essayer de se remonter un peu le moral, l'employé X et Dan vont user de l'effet de Halo sur Helen en se faisant une impression générale et non fondée sur certaines caractéristiques telles que son poste, ses compétences et son salaire. Les deux employés sont en colère, déçus et ils se montent de plus en plus contre la haute direction et le siège social, et cela se reflète sur l'attitude de l'employé X lors de sa rencontre avec M. James. La théorie qui expliquerait cette situation est celle de l’équité. Le narrateur ainsi que  Dan ont une perception d’une iniquité défavorable par rapport à leur homologue du siège social. Les deux travailleurs disent clairement penser recevoir moins que leur équivalent de Toronto. L’employée X plus particulièrement adopte des comportements typiques énumérés par la théorie :

  • Comportement visant à modifier sa contribution. (On le comprend bien dans les derniers paragraphes du texte lorsqu’elle a honte de ses performances.)
  • Tentative de modification de sa rétribution. (Lorsqu’elle rencontre son supérieur pour avoir une augmentation)
  • Geste visant à mettre fin à la situation. (Lorsqu’elle donne sa démission)

Puisque l'employée X a démissionné, il serait de mise que le patron, M. James, se questionne fasse aux évènements des derniers jours. Dans ce cas ci la théorie de l’équité et celle bifactorielle montre une absence complète de reconnaissance du travail de la part des patron. Aussi, aucuns moyens de motivation ne semble être utilisé pour les employés. Nous pouvons supposer que ce genre de situation doit se produire fréquemment. M. James devrait donc se questionner sur les raisons de ces départs pour découvrir la problématique énuméré ci-haut. Rappelons le, aucun moyen de motivation n'est utilisé dans l'entreprise. Une solution toute simple serait de simplement souligner le bon travail de tout les employés et de leur rappeler leur importance dans l'entreprise. De plus, avoir une équité salariale pour les gens du même poste que ce soit au siège sociale ou en Colombie-Britannique serait de mise afin qu'il n'y ait aucune injustice.

Lien utiles

http://www.affairesrh.ca/gestionnaires/solutions-gestion/fiche.aspx?f=60252

http://le-manager-urbain.com/la-motivation-au-travail-la-recompense-est-ce-necessaire/